Philippe Bachimon - "Vacance des Lieux"

Publié le par Envie de books'er

images-copie-8.jpg

 

 

  • Relié:192 pages
  • Editeur :BELIN LITTERATURE ET REVUES (20 octobre 2012)
  • Collection :Mappemonde
  • Note : 4/5

 

 

Cet ouvrage s intéresse aux lieux laissés vacants, avec le projet de débusquer le sens caché que recouvre leur mise à l écart du jeu social. Il aborde leur « renaturation », qui leur confère une valeur mémorielle, ainsi que leur réaménagement ou leur restauration. Autrement dit, il s essaie à décrypter le jeu subtil de l oubli et de la mémoire qui s y joue, entre enfouissement et résurgence.
Parmi ces lieux, l auteur examine particulièrement les friches et étudie celles-ci sous leurs multiples facettes : en référence à leur statut, qu on les qualifie de rurales, urbaines, industrielles, militaires, touristiques... même si le plus souvent elles sont tout cela à la fois ; en rapport à leur durée, variable, car il en est d immémoriales mais aussi d éphémères, d involontaires et de circonstanciées ; et au regard de leur finalité, au moment où elles sont réappropriées par des activités patrimoniales, touristiques...
L idée ici soutenue serait que les espaces délaissés deviennent des lieux de mémoire par le biais de leur réappropriation patrimoniale, dès lors qu une recherche identitaire s accommode de leur mise en tourisme. La friche est donc présentée ici comme un fondement de l illusion mémorielle, une nostalgie du rétro ?

 

masse critique

 

Aimant beaucoup ce qui se rapporte à l'histoire et la géographie, j'avais tenté ma chance pour chroniquer ce livre lors de l'opération "Masse Critique" sur Babelio.

J'ai donc eu la chance de le recevoir et je ressors ravie de ma lecture, malgré quelques défauts. 

L'auteur à travers ce livre nous explique les différentes manières de redonner vie à ces lieux abandonnés (ponts, carrière...). Ce livre est parfait, complet, rempli d'informations... 

Le seul défaut que je pourrais trouver à ce livre, c'est la mise en page, qui peux en effrayer plus d'un, mais également le manque de couleurs, notamment concernant les illustrations. 

 

Pour conclure, je conseille ce livre à tous les passionés d'histoire et de géographie. 

Commenter cet article