Mathias Malzieu - "Le plus petit baiser jamais recensé"

Publié le par Envie de books'er

 images-copie-12.jpg

 

 

Broché: 157 pages
Editeur : Flammarion (15 mars 2013)
Note : 5/5

Pour l'acheter : C'est ICI

 

 

 

Un inventeur-dépressif rencontre une fille qui disparaît quand on l'embrasse. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise d'un coup. Aidé par un détective à la retraite et un perroquet hors du commun, l'inventeur se lance alors à la recherche de celle qui "fait pousser des roses dans le trou d'obus qui lui sert de coeur". Ces deux grands brûlés de l'amour sauront-ils affronter leurs peurs pour vivre leur histoire ?

Le plus petit baiser jamais recensé est un vrai faux polar romantique. Suite métaphorique de La Mécanique du coeur, ce roman teinté de mélancolie regorge de gourmandise explosive. Comme si Amélie Poulain dansait le rock'n'roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky.

 

 

Pour commencer, pourquoi ce livre ? Tout simplement parce que j'avais découvert cet auteur avec "La Mécanique du Coeur" et que ca avait été une superbe lecture.

Alors bien sûr, je n'ai pas hésité une seconde quand les Editions Flammarion m'ont proposé de chroniquer le dernier roman de Mathias Malzieu.

Je ressors donc de cette lecture conquise ! La couverture est absolument sublime et je trouve ça génial d'avoir une seconde couverture qui correspond parfaitement à l'histoire !

Alors, que se passe-t-il ici ? Dans quel univers nous emmène l'auteur ? Et bien dans un univers plein de poésie, composé de sublimes métaphores aussi jolies que drôles !

On va suivre ici, un inventeur-dépressif (déjà, rien que ça j'adore !) qui, aidé de Louisa, la pharmacienne du Temple du Médicament, de Gaspard Neige, un détective privé, et enfin d'Elvis... le perroquet de Gaspard, part à la recherche de la fameuse "Fille qui disparait quand on l'embrasse". 

Et voilà, tous ces petits personnages m'ont beaucoup fait rire ! 

Elvis qui est un super perroquet aide l'inventeur-dépressif dans sa quête, ils partent tous les deux à travers la ville en skateboard (eh oui, ce récit ne manque pas d'originalité) à la recherche de cette fille invisible ! 

Et pour se faire, l'inventeur ne manque pas d'idées : -reconstituer "ce léger sifflement de poumons, de l'asthme mais en ré mineur, et cette sensation de fruit rouge électrique quand elle embrasse" ou encore se lancer dans l'élaboration d'un bonbon afin de reconstituer ce baiser... Et pleins d'autre idées encore, que je vous laisse bien sûr découvrir par vous même ! 

De toute façon, il y a toujours Elvis qui est bien plus qu'un perroquet, eh oui, on pourrais comparer Elvis à un "magnétophone sur pattes" : <<Claquez trois fois dans vos doigts pour déclencher le mode "lecture". Une fois pour faire "stop". Le reste du temps, il se met automatiquement en mode "enregistrement">>

Mais au fait, je suis sure que vous vous demandé encore qui est cette fille qui fait tourner la tête à notre inventeur dépressif ?! Aller ! Voici quelques indices

- "Elle coiffe ses cheveux comme on monte les oeufs en neige"

- "Ton corps ressemble à s'y méprendre à cet arbre fruitier qui a la particularité de ne produire que deux fruits par vie."

Je ne vais pas vous en dire trop non plus ! :)


Nous assistons donc à un véritable avis de recherche, où se mèle également du suspense ! 

 

Pour conclure, cette lecture fut un véritable moment de bonheur, on s'attache forcément à cet homme triste d'amour, même si à la fin il m'a agacé au plus haut point ! De toute façon c'est bien connu, les hommes ne sont jamais satisfait ! :) 

Ah oui, et si vous ne souhaiter pas vous gacher le plaisir, ne lisez qu'à la fin les sparadramours, qui sont le reflet de toute la poésie dont fait preuve l'auteur ! 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article