Frank Conroy-Corps et âme

Publié le par coupdecoeur-morgane

images (64)

 

 

L'histoire :

 

A New York, dans les années quarante, un enfant regarde, à travers les barreaux du soupirail où il est enfermé, les chaussures des passants qui marchent sur le trottoir. Pauvre, sans autre protection que celle d'une mère excentrique, Claude Rawlings semble destiné à demeurer spectateur d'un monde inaccessible. Mais dans la chambre du fond, enseveli sous une montagne de vieux papiers, se trouve un petit piano désaccordé. En déchiffrant les secrets de son clavier, Claude va se découvrir lui-même : il est musicien. Ce livre est l'histoire d'un homme dont la vie est transfigurée par un don. Son voyage, à l'extrémité d'une route jalonnée de mille rencontres, amitiés, amours romantiques, le conduira dans les salons des riches et des puissants, jusqu'à Carnegie Hall...
La musique, évidemment, est au centre du livre - musique classique, grave et morale, mais aussi le jazz, dont le rythme très contemporain fait entendre sa pulsation irrésistible d'un bout à l'autre du roman. Autour d'elle, en une vaste fresque foisonnante, Frank Conroy brosse le tableau fascinant, drôle, pittoresque et parfois cruel d'un New York en pleine mutation.

 

 

 

 

images-copie-1.jpg

 

 

 

Mon avis : 

 

Lu dans le cadre du challenge proposé sur le blog, "Aperto Libro", j'avais fait le choix de lire "Corps et âme" de Frank Conroy.

Eh bien cette lecture s'est avérée être une grande déception.

Un grand livre pour certains, mais un livre qui personnellement ne me correspond pas.

Je suis du genre à aimer lire des livres au volume plutot conséquent mais pour moi il faut que sa bouge, et là il ne se passe rien. 

L'histoire est pourtant jolie, un enfant vivant dans la pauvreté qui a des doigts de fées... Mais voila, je n'ai pas accroché.

C'était vraiment trop long pour moi, trop de dialogue... bien sûr, le but du livre est de raconter l'histoire de ce musicien, mais voila il faut croire que ce livre n'était pas fait pour moi.

 

Je me souviens, un jour, sur Babelio, un blogueur m'a dit : "Ce n'est pas nous qui adoptons le livre, mais c'est le livre qui nous adopte", et bien il faut croire que ce livre n'a pas voulu de moi.

Mais pour autant, c'était un plaisir de participer à ce challenge, et c'est avec joie que je serai parmi les participants, lors de la prochaine session.

 

 

Un-mot-des-titres

Commenter cet article

calypso 17/06/2012 12:13

Trois concours à ne pas rater sur mon blog : http://aperto.libro.over-blog.com !

mimipinson 05/06/2012 11:13

En ce qui me concerne, j'ai été bercée par la musique d'un bout à l'autre de ce livre. Dieu que je l'ai aimé !!!!

Adalana 02/06/2012 03:11

J'ai beaucoup hésité à le lire pour le challenge. Ça sera pour plus tard, et j'espère qu'il m'adoptera !

calypso 01/06/2012 10:57

L'autre billet que j'ai lu était élogieux. Comme quoi... Tous les livres ne sont pas faits pour nous. Heureusement !
Merci !